Akpro-Missérété

Coopérons pour l’accès à l’eau, ici et là-bas, un projet de coopération décentralisée entre la France et le Bénin

 

La coopération décentralisée pour l’accès à l’eau potable est un projet qui a débuté en 2013 entre les communes de Prades-le-Lez et Akpro-Missérété (Bénin) et qui touche à son terme. Cette initiative a eu pour but de rapprocher les deux communautés, tout en permettant la création de structures facilitant l’accès à l’eau aux populations locales d’Akpro-Missérété. Un plan d’action a été mis en place, se divisant en trois phases distinctes :

  • Renforcement des capacités locales pour l’accès à l’eau potable et à l’assainissement qui comprend la réhabilitation de points d’eau ou la création de forages ;
  • Sensibilisation à la gestion durable de la ressource en eau, et éducation à l’hygiène avec les écoliers, Prades-le-Lez, d’Akpro-Missérété, de  ainsi que ses habitants ;
  • Découverte de l’outil informatique par l’installation d’un parc informatique au sein des deux écoles et mise en relation entre des écoles béninoises et françaises.

Ces missions, qu’elles soient techniques ou éducatives, ont permis de développer la gestion et l’accès à l’eau potable. C’est ainsi que les écoles de Jean-Emmanuel Hurtrez (Bénin) et Paul Crouzet (Prades-le-lez) ont pu créer des liens à travers des échanges Skype suite au développement de ce projet à Akpro-Missérété. De plus, dans le cadre de ce projet, une ferme-école, le centre « La Passerelle » a été créée et un accès à l’eau potable y a été fait afin d’aider à la réinsertion des jeunes femmes en leur proposant des formations.

Ce projet basé sur plusieurs axes a donc permis le développement d’une multitude d’actions autour de la thématique commune de l’eau et ainsi améliorer la qualité de vie dans la communauté de commune d’Akpro-Missérété.

Contexte :

L’association Eau pour la Vie a été missionnée en tant que maître d’œuvre dans le cadre de la coopération décentralisée qui s’est établie entre la ville de Prades le Lez et la communauté de communes d’Akpro-Missérété en 2013. ce projet fait suite à la politique de décentralisation de l’état du Bénin qui veut transféré les compétences « eau et assainissement » de l’état aux communes. Un besoin s’est donc créé pour l’obtention d’infrastructure permettant l’accès à l’eau potable pour les populations locales.

Le projet défini se compose de trois volets différents :

I- Le premier volet

« le Renforcement des capacités locales pour l’accès à l’eau potable et à l’assainissement » a été la première action effectuée par l’association. Le but principal a été d’abord de renforcer les capacités locales par l’installation de bornes-fontaines et de 6 latrines (toilette sèche) sur la commune d’Akpro-Missérété. Les bornes-fontaines correspondent à deux anciens points d’eau qui ont été réhabilités afin de permettre leur exploitation à Amouloko et à Adélomi (villages de la communauté de communes). De plus, un chanteau d’eau a été construit afin de permettre un accès à l’eau potable à l’école d’Amouloko  et ses 600 élèves.

Exemple d’une pompe réhabilité

Utilisation d’un puit au centre « la Passerelle »

Par la suite, des comités de gestion ont été mis en place, avec une forte représentabilité de femmes. Des postes de fontainières ont été créés sur les points d’eau. Elles ont pour rôle l’entretien des bornes-fontaines et la distribution des eaux. C’est ainsi que deux emplois ont été créés, favorisant l’emploi des femmes, et l’économie locale.

II- Deuxième volet

La deuxième partie du projet correspond à « la Sensibilisation à la gestion durable de la ressource en eau et l’éducation à l’hygiène ». Pour ce faire, des intervenants de l’association interviennent dans les écoles de Prades-le-Lez et Akpro-Missérété afin de discuter et d’enseigner les problématiques liées à l’eau. Le but de ce projet est de former des élèves à la gestion de la ressource en eau afin de préserver celle-ci dans les années à venir. C’est ainsi que 600 élèves et personnels de l’école Amouloko auront reçu des notions relatives à l’eau.

Sensibilisation hygiène au Bénin

Par ailleurs, l’association enseigne à des techniciens du Bénin l’usage et l’entretien des infrastructures. Cette formation a pour but de pérenniser les infrastructures mises en places à Akpro-Missérété afin de permettre une gestion durable de l’eau. Ils vont accompagner les comités de gestion des points.

III- Troisième volet

Cette dernière partie concerne la « découverte de l’outil informatique et mise en relation entre des écoles béninoises et françaises ». L’objectif de cette dernière parti a été de former des instituteurs béninois ainsi que leurs élèves aux outils informatiques de base tels que le traitement de textes, tableurs, etc. Pour ce faire trois unités informatiques ont été amenées à l’école d’Amouloko. Ces ordinateurs ont permis de créer un échange durable entre les écoles de Prades-le-Lez, et d’Akpro-Missérété. Des casques, et webcams ont été fournis afin de permettre un échange vocal et visuel via Skype entre les élèves français et béninois.

Conclusion

L’ensemble des projets se sont réalisé successivement entre 2013 et 2017. Ils ont permis de renforcer les liens de coopération entre les communes de Prades-le-Lez et d’Akpro-Missérété. Les actions de l’association Eau pour la Vie ont valorisé la gestion et l’accès à l’eau potable au Bénin, créant des liens fort entre les communes. C’est ainsi que dans le cadre de la solidarité internationale, le projet à contribué à amélioré les conditions de vie de la commune d’Akpro-Missérété en implantant et en réhabilitant des installations permettant un meilleur accès à l’eau potable. On distingue ainsi 1000 habitants d’Akpro-Missérété qui bénéficient d’un accès facile à l’eau potable. Le caractère innovant apporté par la création d’un parc informatique apporte un vrai aspect durable sur les prochaines communications qui auront lieu entre les écoles françaises et béninoises.

Financeur du projet :

  • Collectivités territoriales de Prades-le-Lez et d’Akpro-Missérété
  • Le conseil départemental de l’Hérault
  • L’association Eau pour la Vie
  • L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse
  • Mécénat