L’association Eau pour la Vie a été créée en 1988 par 4 professionnels de l’eau :

  • Michel Burghart
  • Josette Coudière
  • Odile Daluzeau
  • Olusegun Taiwo

Depuis 1988, l‘Association « Eau pour la Vie » (AEV) a pour objectifs de :

  • Sensibiliser la population à l’importance de l’eau et sa gestion, vers une économie de la ressource et son partage. Les actions sont réalisées en France et en Afrique subtropicale auprès de divers publics (scolaire, centres de loisirs, grand public…) au travers d’animations ou de manifestations culturelles et solidaires :
    • Depuis 1986 à ce jour au Bénin 
    • Au Nigéria (1990 – 1994)
    • Et en Tanzanie (1988 – 1989)
  • Favoriser l’accès à l’eau et à l’assainissement en Afrique subtropicale en utilisant les ressources locales humaines et matérielles et en encourageant les échanges des savoirs entre les cultures : aujourd’hui et depuis 1996 au Bénin, au Nigeria (1990-1994) et en Tanzanie (1988-1989).

L’Association « Eau pour la Vie » est spécialisée en hydraulique villageoise (les projets réalisés concernent des populations de 5000 à 10.000 habitants). Sa principale spécificité réside dans le fait qu’elle emploie une technologie parfaitement maîtrisable par les populations locales et qu’elle assure la formation de techniciens pour le maintien des installations. Eau pour la Vie veille également à mettre en place des circuits d’économie sociale et solidaire pour que les installations réalisées se traduisent par un développement économique.

De plus, Eau pour la vie c’est :

  • 100 000 personnes qui bénéficient d’un accès facilité à l’eau potable
  • + de 30 infrastructures en Afrique
  • + de 100 techniciens formés en Afrique
  • + 200 jeunes (services civiques et stages) formés et accompagnés en France et en Afrique

Aujourd’hui, l’association dispose d’une antenne structurée au Bénin et travaille en étroite collaboration avec l’ambassade de France, la Direction Générale de l’eau à Cotonou, les communes de Ouidah, AkproMissérété et leurs écoles. L’association est aussi impliqué dans plusieurs réseaux associatifs locaux tels que COOPERE 34 et la MTMSI afin de s’impliquer un maximum dans les problématiques de l’environnement et de l’eau dans la région.