Remise en contexte :

Face à un désir fort de la part de la commune d’Akpro-Missérété d’essayer un système de pompe solaire, un projet d’accès à l’eau a été mis en place à Adélomi pour 2018 (village de 500 habitants de la communauté de commune d’Akpro-Missérété).  Ce projet fait suite à la coopération décentralisée qui s’est menée entre Akpro-Missérété et Prades-le-Lez, ou l’association Eau pour la Vie est intervenu à Adélomi en mars 2013 afin de faciliter l’accès à l’eau. Pour plus de détails, cliquez sur l’article suivant Akpro-Missérété.  Ce projet s’inscrit donc dans la continuité des anciennes interventions afin d’améliorer l’accès à l’eau sur place via l’apport d’un système de pompe solaire.

Schéma simplifié d’une pompe solaire et des installations qui y sont associées

Explication du projet « Pompage au fil du soleil » :

Ce projet de pompe solaire utilisant de l’énergie renouvelable a vu le jour après un constat qui s’est fait sur place. En effet, les habitants utilisent quotidiennement la pompe manuelle qu’a installée l’association Eau pour la Vie. Celle-ci est utilisée à des fins domestiques, mais aussi économique pour des activités agricoles. l’usage de la pompe génère ainsi des revenus pour ce groupement grâce à la transformation de la noix de palme en huile de palme. Le constat qui a était fait et que les femmes d’Adélomi sollicitent fortement la pompe manuelle ce qui rend son usage difficile et chronophage. Cet usage quasi constant entraîne des dégâts d’usage sur la pompe obligeant les habitants à devoir réparer le système une fois par an. Il est donc important de mettre en place un système autonome afin de soulager la charge de travail de ces femmes.

Process de transformation de la noix de palme en huile de palme

Néanmoins, malgré la controverse sur l’huile de palme et son implication dans la déforestation, il faut savoir que le palmier à huile est une espèce d’arbre originaire d’Afrique tropicale notament. C’est donc dans son habitat naturel que les habitants extraient les fruits et les graines issus de son arbre, sans impacter la faune locale en y implantant d’autres palmiers à huile.

 

Financement et acteurs :

Ce projet est co-financé par l’Agence des Micro-Projets et Synergie Solaire. Il se veut être un projet pilote afin de tester le système de pompe solaire en Afrique pour une future revalorisation. De plus, Mr Loeb, bénévole de l’association AEV et professeur au lycée de Lodève, a réussi à obtenir des financements de la région Occitanie pour un voyage scolaire avec élèves spécialisés en électricité et environnement. Ce projet a donc une thématique pédagogique en plus de l’ensemble de ses vocations. Ils seront épaulés par une équipe de AEV afin de mettre à bien l’ensemble de ce projet. AEV sera ainsi en charge de la logistique, de la planification, et de l’achat du matériel nécessaire au chantier. L’association fera appel à des Béninois sur place spécialisés en eau et des bénévoles afin de mettre à bien ce projet et favoriser l’économie locale. Ce partenariat fait donc intervenir un ensemble d’acteurs se mobilisant pour ce projet d’envergure, montrant l’engouement de l’ensemble des parties pour favoriser l’accès à l’eau à Adélomi.

Lien du site du lycée de Lodève sur le projet pédagogique associé au projet « Pompe au fil du soleil » :

http://www.environnementnumeriquedetravail.fr/mahara/view/view.php?t=uSL8dihfOJzrcQTyqlxV